Copyright © 2009 TPE VAR SERVICES  - L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération -  Mentions légales |

Agnès et Henri Gaussen sont des vignerons passionnés. Ils étudient le sol et le sous-sol pour comprendre le développement des agrosystèmes de leur environnement.

Pierre Pardini, le collaborateur tractoriste, cultive les vignes.


Le cycle de production de la vigne est annuel. Ses racines s’agrandissent et s’étendent au fur et à mesure des années.

Le travail du vignoble est perpétuel :


C’est au printemps que la vigne doit être plantée pour qu’elle puisse bénéficier des bienfaits de la chaleur du soleil et de l’humidité des pluies printanières. Il faudra ensuite planter des piquets qu’il faudra attacher aux plants. Les piquets, en bois ou en fer, serviront de tuteurs pour ces jeunes plants en cas de vents forts comme le Mistral.
Pour les vignes déjà plantée c’est la période où elles commencent à pousser, il faut alors attacher les sarments pour éviter que le vent ne les casse.
L’ébourgeonnage - appelé « sagattes » en Provence – consiste à enlever les gourmands, ce sont des sarments inutiles qui utilisent la sève de la vigne au détriment des sarments porteurs de raisins.
Le labour de la terre permet d’enlever les herbes d’hiver pour éviter la concurrence avec la vigne et aérer les sols.


En été, la vigne aoûte, c’est la période où les sarments deviennent boisés, et lors de la véraison - les raisins changent de couleur - cela annonce la future récolte. Mais l’écimage est recommandé c’est-à-dire couper les extrémités pour éviter de gêner le passage du tracteur.
Dans l’appellation Bandol, le quota de grappe ne doit pas excéder huit grappes par pied. L’égrappage consiste à sélectionner les mieux placées. On appelle ce travail les vendanges vertes.


En automne, c’est l’aboutissement d’une année de travail. Les raisins doivent être à leur optimum de maturité, c’est pour cela que les différents cépages sont ramassés séparément.
La cueillette est manuelle et les vendangeurs trient sur place.


En hiver dès que les feuilles tombent, il faut tailler les ceps de manière adéquate en fonction de l’âge de la vigne, de sa variété, de sa vigueur et de son exposition aux vents dominants.
En Bandol cette taille est rigoureuse : à deux yeux francs. Les sarments coupés sont ensuite broyés et servent d’humus.  Pour les vignes en palissage, il faut descendre les fils de fer qui serviront de support lorsqu’au printemps la vigne s’épanouira de nouveau.




Le travail de la Vigne